17 novembre 2018 – Résultats Coupe Elite de Paris Kata & Combat – 03 médailles d’or – 02 d’argent et 04 de bronze !

Nous voilà réunis ce samedi matin 17 novembre, 9h20, au Gymnase Léo Lagrange dans le 12e arrondissement de Paris, Porte de Charenton, pour un week-end marathon. Pas moins de trois compétitions auront lieu. Les deux premières qui auront lieu ce matin et cet après-midi sont les plus importantes compétitions départemental de la saison. La Coupe Elite de Paris est en effet qualificative aux Coupes de France, contrairement aux Opens. La journée se divise en deux partie: Compétition combat le matin – Kata individuel et par équipe l’après-midi.

Horizon Karaté Club présente ses élèves :

COUPE ELITE PARIS COMBAT

    • Pupilles masculin : Adam FROTTIER / Milo SABAH
    • Pupilles féminin : Joséphine d’ALBIS
    • Benjamin masculin : Antonin FROTTIER / Gabriel VAZQUEZ / Wissem JEMAI
    • Benjamine : Camille JULLIAND

Wissem JEMAI (-50kg) et Camille JULLIAND (-30kg) en or !

Coupe élite départemental Paris médaille d'or Karaté

C’est à Camille que revient la tâche d’ouvrir le bal. Et quelle entrée en matière ! Dans la plus légère des catégories, -30kg, où il n’y a pas beaucoup de participants, Camille doit tout se même se défaire de deux adversaires bien préparées. Portée par les encouragements de tout le camp HKC dans le public, Camille démarre coup sur coup sur deux mawashis jodan, et mène 6-0 après à peine 11 secondes ! Malheureusement Camille d’un coup plus attentiste, se laisse remonter sans parvenir à ajuster ses contres. Elle manque cruellement de précision, mais tiens le score in-extremis et se sort de ce combat à deux visages au shenzu – règle qui donne vainqueur le combattant qui a marqué le premier.

Au tour suivant, Camille perd le premier point (et le shenzu si important) d’entrée, mais recolle tout de suite à 1 point partout avec un contre dans le bon timing. Finalement menée 1-4, Camille recolle toujours à 4-4 après un ippon de son côté, mais une défense hasardeuse et toujours autant de mal à contrer. Camille est en danger, et semble incapable de trouver l’ouverture dans ses attaques. Une nouvelle attaque de son adversaire, de bon niveau pour cette tranche d’âge il faut le reconnaitre, mettra Camille sous pression et en très mauvaise posture à quelques seconde de la fin du combat : 4-5. Rappelons qu’en cas d’égalité, Camille s’inclinera. Heureusement, ses jambes sont toujours là, bien plus précises et rapides que ses poings, et après un quatrième superbe mawashi de la journée à la dernière seconde (!), Camille touche le flanc de son adversaire et peut mordre tranquillement sa nouvelle médaille d’or qui vient s’ajouter à son titre passé en combat Pupille. On a eu chaud… De bonne augure pour la suite de la journée?

 

Parents Camille gradins

Un petit arrêt s’impose… Il s’agirait de la première médaille du Club. Pas des élèves du club, non, bien la première médaille Horizon Karaté Club.
Quoi de mieux qu’une médaille acquise sur un coup de pied à la dernière seconde? Merci Camille, pour cette attention de goût !

WIssem kumite combat (light)

Wissem a eut un parcours moins tumultueux. Un seul combat dans cette catégorie -50kg, l’avant-dernière plus lourde chez les benjamins. Wissem ne laisse pas son adversaire respirer : 10-2 (!). Vous êtes sûr qu’il n’y personne d’autre ? Bon, par ici la médaille d’or, comme l’an passé.

Antonin FROTTIER (-30kg) arrache le bronze !

Entraînement Kumite Karaté enfant

Au tour de la catégorie Benjamins -30kg d’entrer en action. Antonin et Gabriel tirent tous les deux. Antonin remporte 8-1 son premier combat, et prouve ses progrès dans les déplacements et les jambes avec deux magnifiques ippons dont son premier ura-mawashi en compétition officielle, le début d’une longue série n’en doutons pas.

Le premier tour se termine tranquillement quand Antonin est appelé pour son second tour. Sauf qu’une seconde… Gabriel n’a pas été appelé…! Après 5 bonnes minutes d’interruptions à la table centrale, Gabriel – qui avait tout bonnement oublié de s’inscrire (…) – se présente sur le tatamis. Les organisateurs l’intègre in-extremis après un casse tête de tableau, directement au second tour. Son adversaire à donc déjà une victoire dans les jambes. Gabriel, cueilli à froid, et sans échauffement puisqu’il patientait tranquillement dans les gradins l’appel de son hypothétique tableau, perd le shenzu 1-0, puis reprend l’avantage avec une belle combinaison qui lui permet de placer un mawashi chudan : 2-1. Malheureusement, en défense, Gabriel glissera une vingtaine de secondes plus tard et concèdera un nouveau point : 2-2. Le shenzu le place perdant. Gabriel le sait et multiplie les offensives. Dans les 15 dernières seconde, son adversaire fuira même le combat, sortira du tatamis (Jogai) et perdra ainsi son avantage du shenzu comme le prévoit le règlement. C’est donc une parfaite égalité au terme de temps réglementaire, et un vote au drapeau qui déterminera le vainqueur. Quatre arbitres – 1-3 – Gabriel perd sont combat de la plus frustrante des manières. A cet instant, Gabriel ne sait pas qu’il vient de passer à deux doigts de défaire le futur vainqueur.

Antonin à l’occasion de “venger” Gabriel, car il rencontre le même adversaire le tour suivant. C’est un combat irrespirable. Son adversaire l’attend, Antonin ne se livre pas. Tous les deux mettent la pression, tente des attaques avant de les avorter faute d’ouverture, chacun travail sur la distance et les placements… Si bien que les arbitres ne pénalisent pas les combattants pour “passivité” et laisse se poursuivre le combat. 1min 30, 1 minute, 30 secondes… C’est infernal. Avec la règle du shenzu, le premier qui marque ne pourra sans doute plus être rejoint. Les cuisses commencent à chauffer et c’est sur un cafouillage qu’Antonin concède un ippon sur un ura-mawashi de son adversaire à la limite de l’avertissement pour contact. 0-3 – Ça ne se joue à rien.

Antonin combat

Ce combattant, bourreau de nos deux poulains, remportera la catégorie, et repêchera donc Gabriel (Aka rouge) et Gabriel (Ao bleu). C’est un duel fratricide qui est annoncé, le premier après plusieurs années de compétitions. Vu les circonstances, votre (cher) coach décide de ne pas “coacher” ce combat, sur la chaise prévu à cet effet au bord du tatamis, pour conseiller ses combattants à leurs passages. Après une phase d’observation, qui dure… qui dure… En fait c’est un combat entier d’observation ou attaque sans vraiment se livrer, en bon connaisseur des qualités de contreur de l’autre. Finalement, à 18 secondes du terme, Antonin libère (en contre) un mawashi jodan et prend la tête 0-3, ainsi que le shenzu. L’issue du combat semble scellée, mais le combat est désormais lancé, toutes les prises de risques son admises, et Gabriel revient immédiatement avec sa vitesse de projection vers l’avant et un beau mawashi chudan: 2-3. Finalement, ce sera 2-6 pour Antonin en fin de combat après un nouveau mawashi en contre alors que Gabriel n’avait plus d’autres option que de tout risquer pour revenir au score. Antonin finira avec une belle médaille de bronze, Gabriel dans les abysses du classement, c’est cruel, mais c’est le jeu. Seconde chance pour Antonin & Gabriel pour un titre dés demain à l’Open des jeunes de Paris Combat.

Adam FROTTIER (-25kg) devra se contenter de l’argent

Adam, dans un catégorie légère, bénéficie comme Wissem d’une finale dés le premier tour. Il se détache dés le début de combat, en menant 3-0 sans trop forcer. Prudent et attentif, on pense qu’il n’y a plus qu’à gérer, tant son adversaire semble sans solution. Il faut dire qu’Adam est un redoutable contreur, et que mener au score avec l’obligation pour l’autre de venir attaquer est une situation idéale. Sauf que voilà, son adversaire finit par accrocher un point 3-1, et un coup du sort va se mêler au combat. Le signal sonore annonçant les 15 dernières secondes du combat sonne. Adam, surpris, par manque de compétition, se retourne pensant à un signal d’arrêt de combat, et baisse sa garde. Il n’en faut pas plus pour que son adversaire place un combat de pied au visage – 3-4, c’est finit. A vite oublier. Reste de belles choses démontrées sur le tatamis.

Milo SABAH (-35kg) décroche une belle médaille de bronze !

Si les catégories extrêmes de poids sont moins fréquentées, Milo SABAH, lui, doit passer par deux tableaux et une bonne vingtaine d’adversaires pour espérer décrocher l’or. Premier tour : 1-0. Milo pourtant à l’aise avec ses jambes doit se contenter du plus petit des scores, et travailler sur les déplacements pour tenir jusqu’à l’arrêt du chronomètre. C’est finit, place au second tour.
Son adversaire le dépasse d’une tête et semble être deux fois plus large que lui. Il faut dire que Milo fait 30kg pile, et a été classé dans la catégorie -35kg, c’est logiquement le plus léger de sa catégorie. Son adversaire n’hésite pas à utiliser son physique pour faire reculer Milo, et le tenir à distance. Mais Milo résiste, et finit par prendre l’avantage avec un magnifique contre : 1-0. A l’instar du combat précédent, Milo est acculé. Il sortira trois fois – la quatrième lui vaudra une disqualification. Mais Milo tient en défense, empêchant son adversaire de marquer, et manque même plusieurs fois de placer un ippon salvateur avec des mawashi malheureusement trop court. Ouf, c’est finit. Milo tient son troisième tour.
Très stratégique, le combat suivant tourne en défaveur de Milo. Opposé à un adversaire qui l’attend, d’une patience insolente, Milo résiste d’abord, puis craque, et attaque à trois reprise. Mawashi chudan, Mawashi chudan, Mawashi Chudan. La sanction est sévère, et ça fait 0-6. Le combat est aussi dans la tête. 

“Lâche toi ! Amuse toi !” On connait les qualités offensives de Milo, et cette position sur les talons et/ou dans des combats fermés lui convient mal. Il lui faut de la folie. Plus libéré, Milo retrouve le chemin vers l’avant et remporte son troisième tour 6-0 ! Et avec une belle médaille de bronze bien méritée.

Joséphine combat

Joséphine (-30kg) s’inclinera au premier tour après un beau combat perdu 7-9. Une expérience qui doit lui servir dés demain pour mieux se déplacer et réduire les ouvertures laissées à l’adversaire. Point positif : Joséphine est performante en attaque.

 

COUPE ELITE PARIS KATA

Groupe Kata

Individuels :

  • pupilles masculin : Adam FROTTIER / Milo SABAH / Octave BOKOBZA
  • Pupilles féminin : Joséphine d’ALBIS / Yu ARASSE-MIYATA
  • Benjamin masculin : Antonin FROTTIER / Gabriel VAZQUEZ / Wissem JEMAI

Pupilles ind. masculin : Adam FROTTIER rate le podium d’un cheveux

En Kata pupille masculin, et en l’absence de Ludwick COUSIN (Taiki Club), blessé, et impressionnant l’an passé et toujours en pupille, Adam espérait sans doute suivre l’exemple de son frère Antonin vainqueur l’an passé. Sauf qu’Adam a 8 ans, et qu’au même âge, Antonin ne faisait pas mieux que 4e.  Advienne que pourra. Adam passe son premier tour 5-0 (Heian Nidan) et prouve qu’il a les épaules pour l’événement. Précis et rapide, il semble dans les meilleurs de son tableau. Le second tour est très serré contre Titien CHARPENTIER (Taiki Club), mais ça passe 3-2 (Heian Yondan) ! De plus en plus précis et à l’aise, Adam atteint le quatrième tour 4-1 (Heian Yonda) et se place dans le dernier carré. Malheureusement, il est coupé dans son élan par Arthur GRAUX (Taiki Club) impressionnant de puissance aujourd’hui 1-4 (Heian Godan). En finale de repêchage, pour la médaille de bronze, Adam échouera également 1-4 sur un Heian Godan trop fragile sur la fin de kata pour espérer mieux aujourd’hui. Le rendez-vous est pris pour l’année prochaine. Mais même peut-être avant ça, à l’Open des jeunes de Paris Kata en Janvier 2019.

Milo SABAH / Octave BOKOBZA

Milo, qu’on sait plus à l’aise en combat, et Octave, qui découvrait sa première compétition, échouent quant à eux au premier tour, mais n’ont pas démérité. Ces expériences prises sont le principe même du pôle compétition mis en place par le club, et qui payeront le temps venu.

Yu ARASSE-MIYATA apporte le troisième titre de la journée au club !

Sortez les mouchoirs, l’histoire est belle. “Tu veux faire les compétitions Yu?” combien de fois cette phrase a-t-elle été répété au club? Beaucoup. Yu, surdouée évidente en Kata bénéficie d’un Zanchin (état de vigilance, concentration) hors pair, et se contentait d’un cours par semaine. Finalement intégrée au pôle compétition cette année, avec les contraintes horaires et les efforts que cela exige, Yu participait à sa première compétition, à 9 ans. Le talent s’exprime enfin : 5-0 (Heian Nidan) / 5-0 (Heian Sandan) / 5-0 (Heian Yondan), et voilà Yu en finale, comme s’il s’agissait, somme toute, d’un vaste jeu pas si difficile. Et pourtant, Joséphine d’ALBIS perdait, elle, son premier tour et ses moyens par la même occasion 0-5 (Heian Nidan) pour sa première compétition également. Courage à Joséphine qui a le talent pour bien mieux faire une fois qu’elle aura mieux l’habitude de gérer ce genre d’événement.

La finale est plus serrée, Yu est douée, certes. Mais à ce jeu là, on finit toujours par tomber contre un os, surtout si l’on manque d’expérience. Et c’est là que se révèle souvent les vrais instants magiques d’une journée. Les juges lèvent leurs drapeaux : 3-2 (Heian Godan), Yu vient de devenir la nouvelle tenante du titre de la Coupe Elite de Paris Kata en pupille féminin. Chapeau bas championne.

  • Benjamin ind. masculin : Antonin FROTTIER / Gabriel VAZQUEZ / Wissem JEMAI

Gabriel VAZQUEZ en argent !

C’est une nouvelle saison qui démarre aujourd’hui pour Gabriel, Antonin, et Wissem, après une année passée mémorable où Gabriel tutoya les sommets de la Coupe de France, pour finir 5e. Cela dit, cette nouvelle catégorie des Benjamins est une tout autre histoire… on ne peut pas dire que nous n’étions pas prévenus. Il y a environ un mois, nous rencontrions Armand DAYAN lors d’un stage départemental. Plus âgé, plus rapide, et surtout plus sec et puissant dans ses mouvements, la marche semblait presque imprenable pour s’imposer dés cette année en benjamin. La hiérarchie a été respectée. La bonne nouvelle reste le parcours sans faute de Gabriel, impressionnant de maîtrise et de régularité, qui se fraye un chemin en finale sans difficulté (5-0 Heian Godan, 5-0 Heian Godan, 4-1 Bassai Dai). La finale est donc un duel de cador. La marche est trop haute pour cette fois. Armand DAYAN s’impose 5-0 en finale. Ce n’est que partie remise.

Antonin FROTTIER, lui, s’est défait également sans difficulté de ses premiers tours. Il passe les deux premiers avec Heian Godan sans perdre un drapeau. Il se trouve malheureusement dans le mauvais tableau, et rencontre au troisième tour un certain Armand DAYAN. Le Bassai Dai d’Antonin est propre, mais il n’y a décidément rien à faire, et Antonin chute 0-5. Le vrai combat accroché viendra au repêchage. Antonin rencontre un bon adversaire de style Shito-Ryu. C’est très serré, et la victoire apporte une qualification en Coupe de France. La pièce tombe du mauvais côté : 2-3. Reste dorénavant la Coupe Honneur et l’Open Île-de-France pour se qualifier. Une situation délicate, mais à la portée d’Antonin qui se retrouve même favori logique à la Coupe Honneur (qui réunit les participants de cette Coupe Elite excepté les 4 premiers déjà qualifiés à la Coupe de France). Encore faut-il confirmer le jour J.

Camille JULLIAND prend le bronze

Première grosse surprise de cette catégorie, Ines ORDONNEZ, incroyable dominatrice de la catégorie en pupille, est absente aujourd’hui. C’est donc un tableau ouvert qui se profile aujourd’hui. Trois filles sont bien décidées à prendre leur chance : Camille JULLIAND, Laure BAUDARD (Nice R), et Pauline BAVAROIS (SEIBUKAN Paris 12) sont les nouvelles favorites. Chacune s’observe, d’autant plus que les filles s’apprécient. faut-il rappeler qu’aujourd’hui, elle sont adversaires ?
C’est la seconde surprise : Laure et Pauline s’affronteront dés le premier tour… Et Camille se trouve dans le même tableau ! Les trois favorites vont donc toutes s’affronter avant la finale. Laure sort vainqueur in extremis 3-2 de ce premier duel très serré.
Camille, elle, démarre bien en jambe. Malgré un kiai oublié, ses deux Heian Godan ne laissent aucune place à l’hésitation, et la voilà en demi-finale en laissant filer un seul drapeau.

C’est le moment de vérité. Face à Laure BAUDARD (Heian Yondan parfaitement exécuté), Camille fait parler la qualité de ses positions (Bassai Dai). Mais elle manque cruellement de vitesse, de kime dans chaque frappe, et sa seconde moitié de Kata est trop hésitante. Face à une telle adversaire cela ne pardonne pas, et elle se voit contrainte de laisser filer sa place en finale pour la futur championne du jour (1-4).

En finale de repêchage pour la médaille de Bronze (et la qualification à la Coupe de France…!) le tableau n’est pas beaucoup plus aisé puisque Laure a battu Pauline BAVAROIS au premier tour. C’est logiquement cette dernière qui se qualifie contre Camille pour le duel du podium. Les deux filles sortent Bassai, version Goju Ryu pour l’une, Shotokan pour l’autre. C’est serré. Camille est en forme aujourd’hui mais sa seconde moitié de Bassai Dai est toujours hésitante, elle s’emmêle un peu les pinceaux, mais ne laisse rien paraître. C’est très serré. On sait qu’aucune des deux ne veut laisser filer le podium d’autant plus avec l’absence d’Ines ORDONNEZ. Camille s’en sort sur le file (3-2) ! Et gagne ainsi sa seconde médaille de la journée (en deux catégories) et sa seconde qualification aux Coupe de France au passage : pari rempli !

Equipe Kata poussin/pupille : l’hécatombe

Equipe HKC 2 Kata

Deux équipes étaient présentées aujourd’hui. Des équipes jeunes et nouvelles suite au changement de catégorie de l’équipe double tenante du titre : Antonin, Gabriel et Camille. Visiblement, malgré quelques bons espoirs sur ces derniers cours d’entrainements, le niveau n’est pas au rendez-vous. Pas de panique, il s’agit plus de réglages d’équipe et d’habitude de travailler ensemble, que de niveau individuel, quand on voit les parcours de chacun. Aucune des équipes n’arrive à accrocher le moindre drapeau.

  • HKC 1 – Adam FROTTIER / Marie VAZQUEZ / Yu ARASSE-MIYATA
  • HKC 2 – Milo SABAH / Maxime JULLIAND / Joséphine d’ALBIS

Equipe Kata benjamin/minime :

Gabriel VAZQUEZ, Antonin FROTTIER et Wissem JEMAI accrochent le bronze !

Equipe kata

Les équipes mixtes n’ont plus cours en benjamin, c’est donc une équipe remaniée sans Camille, et avec Wissem, qui se présente aujourd’hui sans ambition particulière. La catégorie regroupes les benjamins et les minimes, donc de 10 à 13 ans sur une tranche d’âge de 4 ans. Nous sommes les plus petits, et sommes presque surpris de passer le premier tour 3-2 (Heian Godan). En y regardant de plus près, les niveau n’est pas si élevé que ça. Certes les équipes sont composées de karatékas bien plus âgés et imposants. Ils sont synchronisés, mais la technique n’est pas au rendez-vous. Le 2nd tour est peut-être prenable… non, 2-3 (Bassai Dai) il s’en est fallu de peu !

Reste que ces trois là finissent médaillés de bronze, et rapportent une bien jolie coupe – la première – du club.

Cette Coupe Elite se termine, et vient l’heure du bilan. Avec trois médailles d’or, le club est l’un des plus titré de la journée. C’est certes légèrement moins que les 4 titres que détenaient nos élèves, mais les pupilles (jeunes) et benjamins (jeunes également) faisaient tous sans exception leur première apparition dans leurs catégories respectives. Avec en prime la restructuration des équipes, nous accueillons ces trois titres comme une vraie performance au-delà de nos objectifs. Autre point positif, les 02 médailles d’argents et 04 de bronzes laissent présager d’une belle saison à venir, et d’un pôle compétition qui s’amplifie en nombre et abandonne très peu de podiums. Bravo à tous

Equipe Kata benjamins Karaté enfant

Le récap résultats de la jounée:
Coupe Elite Combat
Pupilles :

Adam FROTTIER – 2nd (Qualifié CdF)
Milo SABAH – 3e
Benjamins :
Wissem JEMAI – 1er (Qualifié CdF)
Camille JULLIAND – 1ère 
(Qualifié CdF)
Antonin Frottier  3e

Coupe Elite Kata
Pupilles :
Yu ARASSE-MIYATA – 1ère (Qualifié CdF)
Benjamins :
Gabriel VAZQUEZ – 2nd (Qualifié CdF)
Camille JULLIAND – 3e (Qualifié CdF)
Equipe HKC VAZQUEZ / FROTTIER / JEMAI – 3e

PALMARES HKC – OR 03 / ARGENT 02 / BRONZE 04
09 podiums sur 12 catégories présentées

2 Replies to “17 novembre 2018 – Résultats Coupe Elite de Paris Kata & Combat – 03 médailles d’or – 02 d’argent et 04 de bronze !”

  1. Belle compétition, beaucoup d’émotions et des petits karate kids de plus en plus impressionnants. Forza HKC pour la suite.

  2. Et bravo au coach pour sa dévotion et son accompagnement sans limite !
    José

Laisser un commentaire