18 novembre 2018 – Résultats Open des jeunes de Paris Combat – 01 médaille d’or et 05 médailles de bronze !

groupe compétition HKC

Nous voilà de retour de bon matin ce dimanche 18 novembre à l’Open des jeunes de Paris Combat, au Gymnase Léo Lagrange dans le 12e arrondissement de Paris, Porte de Charenton. Encore chargé d’adrénaline suite à la longue journée d’hier, certains rêvent de prendre leur revanche, et d’autres d’empiler les médailles pour un week-end sans faute.
Un beau programme nous attend toute la journée pour cet open combat, selon les catégories.

Horizon Karaté Club présente ses élèves :

  • poussin : Maxime JULLIAND / Elliott BOKOBZA
  • poussine : Marie VAZQUEZ
  • Pupilles masculin : Adam FROTTIER / Milo SABAH / Octave BOKOBZA
  • Pupilles féminin : Yu ARASSE-MIYATA / Joséphine d’ALBIS
  • Benjamin masculin : Antonin FROTTIER / Gabriel VAZQUEZ / Wissem JEMAI

Deux titres sont remis en jeu par nos élèves :

  • Pupille masculin -25kg – vainqueur 2017 Antonin FROTTIER
  • Pupille masculin -45kg – Vainqueur 2017 Wissem JEMAI

Gabriel VAZQUEZ croque à son tour la médaille d’or !

Gabriel or kumite

Magnifique, tout en stratégie et en timing, Gabriel signe là sans aucun doute sa plus belle performance en compétition combat. Une médaille d’or combat qui lui échappait depuis les catégories poussins (6-7 ans). A chaque fois dominé par la taille, Gabriel se montre patient, et habile dans ses déplacements. Il cueille ses adversaires à l’aide de contres explosifs, désaxe, tente rarement des coups de pieds hasardeux et se concentre sur sa vitesse de poings. Propre techniquement, il passe le premier tour sans difficulté 3-0 en retrouvant sa « vista » qui lui avait cruellement manqué hier. Parfait pour se mettre en jambe.

Le deuxième tour fait lever tout le clan HKC dans les gradins. Gabriel mène d’abord 4-0 avant d’être rejoint 6-6, puis 8-8 au terme d’une fin de combat où chacun se rend coup pour coup. Heureusement, le score en reste là et Gabriel s’impose à l’expérience et au shenzu (qui place vainqueur le combattant qui a marqué le premier).

Parallèlement, dans la même catégorie, Antonin peut témoigner du niveau élevé du tableau. Après un premier tour accroché 4-3, il en fait les frais contre Joshua BRIET (Taiki Club), un karatéka qu’il connait bien pour être lui aussi un habitué des compétitions. C’est un combat serré dans la première minute où chacun s’observe sans trouver l’ouverture. Puis le combat s’enclenche du mauvais côté après un ippon concédé à 30 secondes de la fin. Antonin tente de revenir, mais s’expose aux contres, et perd finalement 5-0. Joshua, lui, perdra au tour suivant en demi-finale, contre un adversaire impressionnant, et Antonin sera donc privé de repêchage.

C’est effectivement une seconde partie de tableau difficile. Le troisième tour de Gabriel l’oppose au vainqueur de l’année passée, élève du KAJYN Club, spécialisé en combat. Qu’à cela ne tienne, ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort, et après son second tour accroché, Gabriel s’impose tout en lucidité sans être inquiété : 4-0 ! Une performance qui passe presque inaperçue tant le combat est à sens unique.

Il reste un combat pour gravir la plus haute marche. Et décidément, aujourd’hui, les adversaires étaient sans solution contre Gabriel redoutable dans ses déplacements, vigilant, et explosif sur ses attaques. Gabriel signe un 2-0 plein de maîtrise et d’expérience et s’empare de l’or. Bravo !

Wissem JEMAI disqualifié aux portes de la finale

Wissem rentrait bien dans sa compétition, menant vite 2-0 lors de son premier tour, et face à un adversaire mobile qui se projète vite vers l’avant. Sur une de ses attaques, Wissem se fait contrer par un pied au visage mal contrôler et tombe. Tout va bien, mais il saigne un peu de la lèvre et le match est interrompu. Le combat peut reprendre après quelques minutes, et son adversaire reçoit logiquement un avertissement au passage. Malheureusement cette interruption fait tourner la rencontre et les deux combattants sont bientôt aux coudes à coudes 4-4 à trente seconde du terme. Heureusement, Wissem s’impose 6-4, et sert le poing. Direction les demi-finales dans cette catégorie où seuls 8 participants concourent.

Le 2nd tour débute à merveille, 2-0, puis 4-0 sur deux mawashi chudan… Wissem en tente même un troisième voyant que son adversaire laisse toujours cette ouverture… Et il fait mouche ! Sauf que son coup, trop appuyé, fait revenir les juges sur leur décision et le sanctionne une première fois pour contact. Son adversaire (10 ans) pleure à la reprise du combat, et il est emmené vers les médecins pour une vérification. La sanction tarde à venir, mais elle finit par tomber, brutale : l’adversaire ne souhaite pas revenir sur le tatamis, les médecins lui prédisent un hématome, il est donc déclaré Kiken (blessé) et Wissem se voit disqualifié (Hansoku)… Cruel quand on a vécu la scène de près : le coup méritait certes contact – mais Hansoku parait très sévère en première instance. Wissem termine 3e, mais sera privé de podium en raison de cette disqualification. Là aussi, une leçon à retenir sur la maîtrise parfaite des assauts portés en karaté.

Une pluie de médaille de bronze en pupilles !

Filles médailles karaté

Tous en bronze ! Joséphine d’ALBIS, Yu ARASSE-MIYATA, Adam FROTTIER et Milo SABAH montent sur le podium et frôlent les finales. Rageant, et terriblement positif à la fois pour la suite de la saison, chacun prouvant la qualité de son bagage technique.

Joséphine & Yu d’abord. Dans la même catégorie, c’est Joséphine qui tire la première. Après sa défaite (7-9) la veille à la Coupe Elite Paris Combat, elle espère bien décrocher là sa première victoire en compétition. Et quelle victoire ! Attentive et plus rapide, Joséphine s’impose 6-0. Le combat suivant lui pose plus de difficulté. Joséphine marque le premier point 1-0 et s’empare du shenzu, mais le combat devient irrespirable. Son adversaire prend toutes les initiatives et Joséphine peine dans les déplacements pour se dégager de la pression subie. Elle concède un point, ramenant le score à 1-1. Heureusement, au terme d’un combat âpre qui épuise les organisme, Joséphine tient le score, et passe sur le fil au troisième tour !

La marche était sans doute trop haute pour le moment, Jospéphine s’incline en demi-finale 1-3 sans démériter. Ce sera le bronze, et c’est déjà un très beau résultat !

Yu, de son côté, peine à marquer le moindre point lors de son premier combat. Elle est supérieur à son adversaire sur tout les aspects du combat, mais c’est sa première compétition, et elle doit apprendre à bien placer ses assauts pour qu’ils soient comptabilisé. Au terme d’un combat où le score reste vierge 0-0, les juges doivent décider du vainqueur lors d’un vote « aux drapeaux », et c’est logiquement Yu qui est choisie 3-0 ! Il faudra faire mieux au tour suivant.

Malheureusement toujours imprécise, le scénario se répète. Yu a pourtant tout pour s’imposer, mais ne parvient pas à marquer, et finit par concéder un coup de pied. Elle s’incline 0-2. La dure loi d’une première compétition. En repêchage, cependant, elle parvient à placer un magnifique mawashi Jodan, et les trois juges lui accordent Ippon, 3-0 ! Son adversaire reviendra à 3-3 dans les dernières secondes, et l’on craint de voir le podium filer. Heureusement, sur un dernier contre cette fois bien ajusté, Yu s’impose 4-3 et peut savourer sa médaille de bronze après celle en or en Kata la veille. Bravo !

Milo, lui, est passé tout près d’une finale… Il avait clairement tout pour aller au bout, et le prouve dés son premier tour en s’imposant 9-0 dans un combat de haute volée. Libéré, il bénéficie de bonnes sensations après sa belle médaille de bronze de la veille à la Coupe Elite de Paris Combat. Au second tour, face à un adversaire plus grand que lui et qui bouge bien, Milo place quatre contres bien menés plein de lucidité qui lui permettent de rapidement mener 4-0. Mais Milo tombe dans le piège de la  fin de combat. Il subit un mawashi chudan et laisse son adversaire de remonter 4-2, puis 4-5 après un ippon concédé dans les dernières seconde. Milo peut s’en vouloir, la victoire était pour lui, mais un manque de vigilance et de rigueur dans ses déplacements amène tout de suite le danger. Il ne faut jamais sous-estimer son adversaire.

Milo réagit bien en repêchage, et s’impose sans difficulté 3-0. Une belle médaille de bronze en somme. Mais sa finale pleine d’aisance rappelle d’autant plus qu’il avait tout pour prendre le titre aujourd’hui. Une prochaine fois.

Adam s’impose 5-3 au premier tour, sans coaching (car déjà occupé sur le tableau des filles), prouvant ainsi qu’il est celui qui a le plus d’expérience parmi les pupilles. Il s’impose ensuite au second tour facilement 3-0 sans se mettre en danger, en gérant son combat et en offrant aucune possibilité à son adversaire. Tout semble possible, et on pense forcément au titre tant le tableau est ouvert. Malheureusement, la demi-finale va se jouer à rien. Adam, mené 0-2, revient à 2-2. Mais le chronomètre (qui défile sans interruption en raison d’un retard des organisateurs de la compétition pour rendre la salle), va sceller son sort. Adam n’aura pas l’occasion de revenir, le combat est terminé alors qu’on a l’impression qu’il vient à peine de commencer, et son adversaire s’impose au shenzu… Terriblement frustrant. Adam gagnera son tour de repêchage et devra se contenter du bronze… Cela reste de bonne augure pour la suite de la saison..!

Bravo également à Octave BOKOBZA pour sa première participation en compétition et qui s’est incliné aujourd’hui. Le podium sera pour une prochaine fois.

Interview radio Open des jeunes Karaté
Autant de podiums et de cris de joies dans le public attirent l’attention… Ici, Fréquence Paris Plurielle interview Timothée et Daniel à propos du club, ses résultats du week-end, et ambitions pour la saison à venir.

Maxime JULLIAND en bronze, Marie VAZQUEZ et Elliott BOKOBZA médaillés d’or en division 2

Open des jeunes Karaté poussins

 

Poussins baby Karaté
Les poussins hauts comme trois pommes vivent pour la plupart leurs premières confrontations

Dans la catégorie poussins, Maxime JULLIAND doit sortir le grand jeu dés le premier combat. Appliqué et à l’écoute de son coach, il mène rapidement 4-0, et domine son adversaire. Malheureusement il laisse passer un mawashi jodan (ippon) mais rien d’inquiétant : 6-3. La fin de combat sera folle : trop négligeant dans ses attaques, Maxime se découvre et concède un second mawashi : 6-6 ! Un troisième mawashi, pourtant trop loin, est accordé à son adversaire (une des responsable arbitre qui ne jugeait pas mais observait ce combat me confiera être du même avis). Une erreur (humaine) qui porte le score à 6-9 à 16 secondes du terme …! Cela ne changera heureusement rien à l’issue finale. Toujours dominateur dans le combat, Maxime revient sur le fil à 9-9 avec trois belles attaques à chaque « hajime » et s’impose au shenzu, ouf ! Rappelons que le Comité Départemental forme et recrute des arbitres, les formations ont lieu plusieurs fois au cours de la saison, et de nouveaux arbitres de qualités sont bien sûr constamment recherchés pour couvrir les nombreuses compétitions.

Le second combat est aussi un score fleuve, 8-5, et Maxime peut sourire, il passe en quart de finale ! Ce sera plus difficile contre un futur finaliste, et Maxime s’incline sur le fil 0-1. En repêchage, Maxime ne laisse pas passer sa chance, il s’impose une première fois 1-0 puis en finale de repêchage 8-5 en démontrant beaucoup de maitrise pour son âge dans la stratégie de combat. Le voilà médaillé de bronze après 4 victoires dans la journée !

Marie, redoutable en Kata pour son âge, est moins régulière en combat. Elle rentre mal dans la compétition, laissant trop d’ouverture pour des coups de pieds au visage, et échoue dés le premier tour, contre une adversaire à sa portée, mais plus prudente. Qu’à cela ne tienne, Marie se montre plus vigilante et gagne la division 2 avec un second tour (10-5) puis la finale d2 (8-0), une démonstration. Positif. Reste à aller chercher la médaille d’or dans le tableau principal la prochaine fois, il manque juste un peu d’expérience et d’assurance sur le tatamis.

Elliott rentre dans sa première compétition timoré, et on le comprend. Son adversaire est à l’aise, et se déplace mieux que lui. Sans solution, Elliott perd 1-9, mais apprend. Au second tour (d2) tout va mieux ! Elliott s’impose 8-0 en se rappelant des principes de bases appris en cours. En finale de la division 2, face à un adversaire de son niveau, Elliott fait preuve de vigilance et écoute bien les consignes de son (cher) coach. Il s’impose 1-1 au shenzu, bravo !

Cet Open des jeunes de Paris combat se termine. Le clan HKC, ne le cachons pas, est vanné du week-end. Les sourires sont néanmoins présents sur chaque visage. Un sentiment de fierté pour les compétiteurs qui se sont accrochés à chaque instant, et pour le club aussi, qui se classe parmi les plus titrés de Paris (classement à venir selon le palmarès fourni par le CDK – Comité Départemental) après seulement quelques mois d’existence. Et cela alors que les élèves pouvaient enfin disputer leur premier week-end de compétitions officielles sous les couleurs du club. Le début, peut-être, d’un beau palmarès.

Le récap-résultats de la journée:
Open des jeunes de Paris Combat

Poussins :
Maxime JULLIAND – 3e
Marie VAZQUEZ – 1ère division 2
Elliott BOKOBZA – 1er division 2

Pupilles :
Adam FROTTIER – 3e
Milo SABAH – 3e
Yu ARASSE-MIYATA – 3e
Joséphine d’ALBIS – 3e

Benjamins :
Gabriel VAZQUEZ – 1er

PALMARES HKC – OR 01 / ARGENT 00 / BRONZE 05 / Or D2 02
08 podiums sur 10 catégories présentées

Laisser un commentaire