1er mars 2020 – Résultat Open Île-de-France Kata – Equipe garçon HKC benj-min en bronze !

La suite de la saison tiendra sans aucun doute ses promesses, avec les épreuves régionales et nationales. Pour cet Open Île-de-France Kata, les enjeux sont multiples. Certains tenteront le dernier carré des demi-finales, notamment Adam FROTTIER (1/8 finales l’édition précédente, et toujours en pupilles cette année), ainsi que Camille JULLIAND et Antonin FROTTIER, chacun 5e il y a deux ans, sans oublier Gabriel, récemment vainqueur de la Coupe Elite de Paris.

Horizon Karaté Club est fier de présenté ses élèves :

  • Benjamins : Gabriel VAZQUEZ / Antonin FROTTIER / Wissem JEMAI
  • Benjamines : Camille JULLIAND / Yu ARRASSE-MIYATA / Joséphine d’ALBIS
  • Pupilles : Adam FROTTIER / Maxime JULLIAND
  • Pupillettes : Marie VAZQUEZ

Deux équipes HKC (masculine et féminine) tenteront de tirer leur épingle du jeu dans des tableaux forcément très relevé, les équipes regroupant deux catégories benjamin-minimes.

  • Masculine : Antonin FROTTIER / Gabriel VAZQUEZ / Adam FROTTIER
  • Féminine : Yu ARRASSE-MIYATA / Camille JULLIAND / Joséphine d’ALBIS

Adam FROTTIER & Maxime JULLIAND passent un tour

Une journée qui commence bien pour HKC, avec les pupilles masculins qui passent chacun un tour. Adam et Maxime montrent beaucoup d’engagement et une belle précision technique sur Heian Nidan. Il n’en fallait pas moins, tous deux laissent filer un drapeau.

Au tour suivant, malheureusement, aucun d’eux ne parvient à se hisser en quart de finale. Pas de regret à avoir, tous deux échouent contre plus fort qu’eux. Adam, qui travaille bien, et représente Paris (vainqueur de la Coupe Elite de Paris en titre) n’a rien à se reprocher aujourd’hui. Pour atteindre les quart, voir le dernier carré, il faudra s’armer de patience et persévérance.

L’adversaire de Maxime atteindra la finale, lui offrant un repêchage. Maxime, qui s’est présenté dans un esprit d’entraînement à cet Open Île-de-France Kata, et alors qu’il n’a pas fait de résultat notoire déjà au niveau parisien, échouera à nouveau en repêchage. Reste une très belle expérience avec une victoire, et trois kata aujourd’hui, très important pour la suite.

Marie VAZQUEZ stoppée en quart de finale !

Marie a beau être dans sa première année pupille, elle baigne dans ces ambiances de compétition depuis toute petite, fervente supportrice de son frère Gabriel. Elle passe son premier tour sans trembler, avec son meilleur kata – Heian Nidan.

Au tour suivant, faute d’un Heian Sandan solide – et qu’il faudra travailler encore et toujours pour bien maîtriser les points spécifiques essentiels de ce kata – Marie double Heian Nidan. Une stratégie qui ne nous plait pas trop au club (que vive la diversité technique !) mais qui paye aujourd’hui. Marie s’en sort sur le fil, 2-1, face à une adversaire qui nous aura fait trembler. Bravo !

La marche sera néanmoins trop haute pour atteindre le dernier carré. Marie se concentre pour limiter les erreurs techniques sur Heian Yondan, mais propose du coup un kata trop scolaire. Toujours en recherche d’appuis, à la peine dans ses coups de pieds, elle chute logiquement mais sans démériter. Des points d’améliorations très clair pour la suite, et un top 8 prometteur !

Les benjamins se font surprendre d’entrée

Une hécatombe. On sait que cela nous guette, à la moindre erreur dans ce genre de compétition très dense. Mais cela fait toujours un choc, tant cette catégorie benjamin masculin était pleine de promesses. Un coup sur une enclume, nous sommes sonnés.

Gabriel VAZQUEZ d’abord, très en forme depuis le début d’année, chute d’entrée 0-3 contre un karatéka de style Shito-ryu, certes propre mais pas imprenable. Il finira 3e de la compétition, et ne repêchera pas Gabriel. Le pire des scénarios possible. Gabriel peut s’en vouloir, car il y avait la place. Mais ressasser ne servirait à rien sans en tirer des leçons. Une meilleure préparation physique et mentale le jour J devrais lui assurer une plus grand régularité à chaque rendez-vous, et lui permettre de saisir les opportunités d’un beau parcours quand elles se présente. Reste un peu de malchance dans le tableau, c’est le jeu.

Wissem JEMAI ensuite, qui ne démérité pas sur Heian Godan mais s’incline. La dure loi du niveau régional, et des statistiques, qui expédient en dehors des tatamis la moitié des compétiteurs dés le premier tour.

Antonin FROTTIER, enfin, qui démontre un beau relâchement dans ses techniques aujourd’hui, et propose un Heian Yondan convainquant. Malheureusement, il chute de justesse 1-2 contre un adversaire puissant. Il s’en sera fallu d’un cheveux, comme souvent avec Antonin cette saison qui joue un peu de malchance. Il faut laisser passer l’orage, et prendre son mal en patience, les résultats viendront avec le travail régulier, comme toujours.

Camille JULLIAND s’arrête en 1/8e de finale

Camille passe un tour d’entrée, et entame sa compétition directement au 2e tour. Un hasard de tableau toujours à double tranchant, tant il peut être bénéfique de se mettre en jambe et en confiance avec une victoire au premier tour. Camille reste concentrée, attend patiemment le moment où elle devra se présenter sur le tatamis, et l’emporte 3-0 avec un solide Heian Yondan.

Avec son accès au troisième tour, la tension monte d’un cran. C’est le moment qui déterminera si l’objectif des quarts de finales est atteint. Camille est opposée ni plus ni moins à Jenny OUCH, vainqueur en titre de la Coupe de France – pupille la saison dernière et qui fait sans surprise une entrée fracassante en benjamins. Camille ne peut rien, malgré un Heian Godan convainquant par rapport à son niveau actuel. Même si Camille progresse, il manque encore trop de kimé et une meilleur internalisation des temps lents pour prétendre accrocher les tout meilleurs.

Jenny OUCH se hisse en demi-finale, et fait espérer un repêchage à Camille. Elle devra se défaire d’Ines ORDONEZ, et notre cœur balance entre supporter notre coéquipière parisienne, ou espérer un repêchage. Le clan HKC se tait pour le spectacle, pour cette demi-finale aux allures de finale. Et… quelle fierté pour Paris ! Ines est renversante. Un cran au-dessus, encore, de ce qu’elle a l’habitude de présenter jusqu’à présent. Tous les coachs attentifs, alentours, ne s’y trompent pas. La technique est superbe, le kimé est réel, le sanchin (concentration) est mature, Ines présente un Bassai Dai qui souffle les gradins. Jenny OUCH n’a pas dit son dernier mot, mais des le début de son kata, la différence est nette. La suite n’y changera rien, nous sommes convaincu, et nous ne sommes pas les seuls. Coup de théâtre, les juges en décideront autrement – 2-1 pour Jenny OUCH. Sûr que ces deux là – déjà finalistes à l’Open d’Essonne dernièrement, n’ont pas fini de se confronter. Ce sera le cas dés la semaine prochaine au Master Kata IDF.

Camille est donc repêchée ! Elle n’en profitera malheureusement pas, malgré un Bassai Dai mieux maîtrisé qu’à la Coupe Elite de Paris en janvier. Camille chute 0-3, et doit se contenter d’un “Top 16”, signe du niveau très dense de cet Open Île-de-France.

Joséphine d’ALBIS se défait de son adversaire 2-1 au premier tour, et s’offre une première victoire, savoureuse, au niveau régional – kata-combat confondu. Elle échoue au tour suivant contre Léa NAPASEUT – toujours très en forme. Tellement en jambe que Léa se hissera même en finale dans un tableau relevé, avec Alicia BERGER, Iliana VORATIVIC et Marine RAVERA…! Joséphine est donc repêchée – mais, à l’instar de Camille, sans succès. Il s’en sera fallu de peu.

De son côté, Yu ARASSE-MIYATA ne parviendra pas à se déjouer du piège du premier tour, malgré un Heian Yondan plus technique qu’habituellement. Son adversaire, sans être une cador de la catégorie, la surclasse légèrement techniquement, suffisant pour faire la différence. Dommage, mais Yu s’accroche et progresse à chaque rendez-vous.

L’équipe Adam / Gabriel / Antonin médaillée de bronze !

Seuls cinq équipes se sont présentées cet après-midi pour cet Open Île-de-France Kata. La compétition n’en est pas moins dense, les meilleurs étant bien sûr de la partie. Les moins préparés ont juste, à priori, abandonné l’idée de s’investir dans le travail minutieux de synchronisation d’une équipe, avec un résultat très hypothétique à l’arrivée.

L’équipe benjamine-minime, cette saison composée d’Antonin, Gabriel et Adam, n’a pas démérité, avec un Heian Godan globalement propre même si quelques imprécisions de synchronisation leurs coûtent cher. Ils chutent face aux futurs vainqueurs au premier tour. Sauf que vu le faible nombre de participants, il s’agissait d’une demi-finale – les voilà médaillé de bronze. Une médaille au goût mitigé bien sûr, mais reste une médaille régional, qui plus est dans la région au niveau technique le plus dense de France. Bref, nous n’allons pas cracher dessus, les autres n’avaient qu’à se préparer, et venir.

Il s’agit de la seconde médaille régionale, après celle obtenu par Yu au Master Kata IDF la saison dernière. C’est surtout la première médaille dans un “Open” officiel.

Sur le fond, l’équipe est prometteuse avec deux saisons à venir sans changement dans la même catégorie. Il faudra s’améliorer en explosivité et kime, pour espérer challenger les finalistes.

L’équipe Yu / Camille / Joséphine convainc, mais sans succès

L’équipe des filles ne démérite pas, loin de là avec une synchronisation et un équilibre général du kata bien maitrisés. Cela reste insuffisant pour espérer passer un premier tour face à des adversaires nettement plus âgées et très solides, dans cette double catégorie équipe benjamine-minimes. Un résultat somme toute logique au vue de l’extrême densité de la catégorie, mais de nets progrès pour cette équipe prometteuse et harmonieuse. Il faudra mettre plus d’impact et de martialité à l’avenir pour glaner des tours.

Cet Open Île-de-France Kata se termine avec un sentiment mitigé pour le club. Avec un seul quart de final, nous n’avons pas les résultats que nous espérions, c’est à dire quelques quarts et une demi-finale. La médaille de bronze en équipe est tout de même tâchée de l’absence de victoire. Cela étant, nous n’avions pas fait bien mieux l’année dernière (il y a deux ans, oui). Nous nous armons de patience, comme beaucoup d’autres non-récompensés aujourd’hui, et continuons le travail de fond. Avec la certitude, qu’avec le temps et les participations, notre heure viendra pour glaner plusieurs top 8. Et ce, dés cette saisons, avec les rendez-vous nationaux en ligne de mire !

Concernant les personnes que nous suivons, cadors des catégories. On peut noter l’absence sur le podium benjamin de Mohamed HAROUN-RAMDANI (KCVO), double champion de France en titre. Le titre revient à Reda CHAKIR (SKB), suivi de Mattéo CEDOLIN (SKB). En benjamine, Jenny OUCH (SKB) s’impose en finale contre Léa NAPASEUT (SKC Villeneuse-la-Garenne) , Ines ORDONNEZ (Kimeydo Center) et Alicia BERGER (SKB) complètent le podium. Marine RAVERA (Epinay-sur-Orge), Marie GAGLIARDI (Gojuryu Kenkyukai de France), et Ashley YENOU (AS Evry) en font les frais et n’accèdent pas au podium.

Le recap-résultat

pupillettes
Marie VAZQUEZ – 1/4 finale
pupilles
Maxime JULLIAND – 1/8 Final
Adam FROTTIER – 1/8 Final
benjamines
Camille JULLIAND – 1/8 Final
Equipe HKC masculine benj.-min.
Antonin / Gabriel / Adam – 3e

6 Replies to “1er mars 2020 – Résultat Open Île-de-France Kata – Equipe garçon HKC benj-min en bronze !”

  1. Jenny Ouch seule sur l’affiche, le ton est donné, va falloir bosser pour les petites benjamines!

  2. Horizon Karaté Club dit : Répondre

    C’est clair :-O Nous sommes au travail, d’autant plus que nous retrouverons Jenny Ouch et consoeurs favorites au Master Kata une semaine plus tard…!

  3. Elle fait figure de jeune fille à battre…. mais elle est tellement incroyable… J’espère que nous la retrouverons à la coupe de France, et qu’Angèle pourra prendre sa revanche par rapport à l’an passé! 😉 Bonnes compétitions à vous pour ce mois de mars qui s’annonce riche!

  4. Quelle compétition! Bravo à vos élèves. Quelques déceptions mais c’est pour repartir plus forts! Du coup qui sont les lauréats?

    1. Horizon Karaté Club dit : Répondre

      Merci beaucoup ! J’ai mis l’article à jour avec plus de résultats. Je l’avais écris rapidement le soir même. Nous n’atteignons pas nos objectifs mais comptons bien faire mieux à la Coupe de France…!

      1. Espérons que cette coupe de France soit maintenue. Il est compliqué depuis notre île d’avoir des réponses précises….
        Merci encore pour votre blog que je lis régulièrement et avec grand plaisir, du coup j’ai l’impression de les connaître une peu, vos élèves !
        Et bonne chance à eux dimanche prochain!

Laisser un commentaire