03 mars 2019 – Résultats Open Île-de-France Kata – Ça coince pour HKC

Open IDF Kata Affiche

Le rendez-vous pour l’Open Île-de-France Kata est donné le dimanche 03 mars, à l’Institut National du Judo, dans le 14e arrondissement de Paris.

Les meilleurs clubs et jeunes élèves de la région seront au rendez-vous pour se défier, lors de la seconde compétition plus importante de l’année, avec la Coupe de France,  

Quatre élèves d’Horizon Karaté Club tenteront de porter haut le niveau technique du club :

Pupilles : Adam FROTTIER
Benjamin : Gabriel VAZQUEZ / Antonin FROTTIER / Wissem JEMAI

Equipe HKC (Benjamin-Minime) : Antonin FROTTIER / Gabriel VAZQUEZ / Wissem JEMAI

Rappelons que cet Open se situe malheureusement en pleine période de vacances scolaires. Notre club compte ainsi deux absences parmi les plus belles chances de médailles, avec Yu ARASSE-MIYATA (3e Master Kata IDF récemment), et Camille JULLIAND (5e à l’Open IDF l’année passée). Espérons que la fédération parvienne à mieux agencer les calendriers des jeunes pour les saisons à venir.

Salut Open île-de-france Kata.JPG

8h du matin, la tête embrumé, nous voilà à l’Institut National du Judo (INJ), dans le 14e arrondissement de Paris, pour ce qui s’annonce comme une des plus belles compétition de l’année. On connait le niveau régional d’Île-de-France. La région, vainqueur récemment des championnats de France inter-ligues pour les catégories supérieurs, dénombre plusieurs champions de France et médaillés nationaux parmi les jeunes karatékas en lice aujourd’hui. Rappelons aussi que cette année, et pour la première fois, les Coupes de France sépareront les Pupilles et Benjamins 1ère année des 2ème année. Ainsi, les compétiteurs affronteront des adversaires de leur âge exactement. Ce n’est pas le cas pour cet Open Île-de-France Kata, qui devient donc la compétition la plus difficile de la saison, pour les “1ère année” de chaque catégorie.

Nous voilà presque habitués à voir défiler une centaine de karate-gi blanc pour le salut des catégories pupilles masculins et féminins. Ce sera une compétition à 6 tours vers le podium tant convoité.

Adam FROTTIER confirme ses progrès

En passant ses deux premiers tours à l’unanimité des juges, sur Heian Sandan et Heian Nidan, Adam confirme sa bonne forme. Il est concentré, sec dans ses déplacements, et appliqué dans ses positions. Adam présente maintenant son meilleur kata, Heian Yondan. Il s’incline de peu, en 1/8e finale, contre un adversaire qui le domine légèrement. On sent que le niveau est là pour prétendre à un ou deux tours supplémentaire. Parcours donc très encourageant pour la suite. Rappelons qu’Adam est seulement en 1ère année pupille. Bravo !

Ça coince pour Antonin, Gabriel et Wissem

Dans cette catégorie benjamin (enfants 10 – 11 ans), on compte pas moins de 54 participants. Ce qui frappe de prime abord est la densité technique, avec un nombre conséquent d’une vingtaine de techniciens aguerris, aux coudes à coudes pour prétendre au podium. En dehors de 8 récents sélectionnés au Master Kata Île-de-France, une bonne dizaine d’autres jeunes karatékas ont les armes pour un beau parcours aujourd’hui. Et parmi ces challengers, on trouve Antonin, bien sûr, et son adversaire du premier tour, un imposant karatéka qui parait le double de son poids tout en conservant technique et vitesse d’exécution. Antonin, technique comme à son habitude, pose bien ses positions sur Heian Yondan. Il n’y a rien à redire, c’est très propre. Malheureusement en face, c’est très bien aussi. Son adversaire lance des yoko geri et mae geri impressionnants, sur le même kata. Antonin s’incline 1-2. Ça ne se joue à rien. Son adversaire finira vainqueur du tableau et accèdera aux demi-finales. Frustrant.

Wissem, lui, s’inclinait un peu plus tôt au premier tour également, sans démériter comme à son habitude, sur Heian Yondan également. Wissem est en plein progrès, et doit poursuivre son travail sur les positions avant de pouvoir espérer un parcours de deux ou trois tours dans ce genre de grande compétition. La patience sera son meilleur allié.

Gabriel obtient un premier tour plus facile, et en profite pour rentrer bien en jambe sur Heian Yondan (3-0). Ce sera un tour sans trembler seulement, car au duel suivant, il est oppose à Mattéo CEDOLIN (CYAM YERRES), présent au Master Kata IDF lui aussi, bien que les deux ne s’y soient pas confronté directement. Chacun présente Heian Godan. Gabriel semble plus technique, son adversaire, lui, est plus percutant… 0-3, dommage ! Mattéo finira troisième cet Open île-de-France Kata.

Nous voilà hors-jeu de ces individuels Open Île-de-France Kata, et un peu amer. L’adversaire d’Antonin finira 5e. Nos duels sur le fils ont tous été perdus, nous privant de la joie d’un beau parcours. Au delà du fait que nous sentons bien que l’accès aux quarts et demi-finales est tout à fait à portée, nous voilà déterminés à revenir plus fort, pour tenter d’arracher ces petits drapeaux manquant, et si cruciaux, les prochaines fois.

Comme au Master Kata IDF il y a quinze jours, Mohammed Haroun RAMDANI (KCVO) s’impose. Après sont titre à la Coupe de France pupille l’an passée, il confirme cette fois dans la catégorie benjamin. Surprise aussi, la domination des pupilles 1ère année qui se place sur 3 des 4 places du podium, laissant juste Thommy CAM à la 3e place ex aequo. Confirmation donc, que Gabriel et Antonin se situent dans une génération spécialement talentueuse.

A noter, chez les benjamines, le retour d’Inès ORDONNEZ, parisienne et rivale de Camille JULLIAND. Inès, blessée au genoux & cheville, a passé une saison creuse sur les tatamis. Elle sonne un retour fracassant, passe un multitude de tours sans trembler, et s’incline de justesse 1-2 dans une demi-finale ultra serrée. Elle finira médaillée de bronze pour la deuxième année consécutive. Voilà Camille prévenue !

Le podium benjamin féminin est complétée par, à la 3e place ex-aequo, la favorite Marine RAVERA (SKB), et la victoire de celle qui la talonne depuis plus d’un an, Marie GAGLIARDI.

L’équipe HKC surprend, mais s’incline

Nous n’avions (presque) pas travaillé l’équipe Kata, tant que le calendrier combat et kata individuel est chargé en ce début 2019. Aussi, c’est sans prétention que nous nous présentons l’après-midi parmi les 9 équipes à concourir. Le premier tour est propre, presque surprenant d’ailleurs, car mieux qu’à l’entraînement. En face, une équipe d’un niveau qui semble inférieur mais très bien synchronisée. Le jeu d’une équipe, et le premier critère des juges, et de faire corps, comme s’il n’y avait pas trois techniciens, mais un seul sur le tatamis. A ce jeu là, il est vrai, nous sommes derrière, et les juges sanctionnent notre manque de préparation, plutôt que de valoriser les qualités techniques individuels . Tant pis, reste une belle performance et des progrès.

C’est la fin de cet Open Île-de-France Kata, et nous sommes presque surpris de revenir bredouille. C’est vrai que nous nous étions habitués à décrocher une médaille ou à minima un beau parcours vers le dernier carré à chaque compétition – y compris régionale et nationale. Preuve est faire, si nous en avions besoin d’une, du niveau intransigeant régional. Retour à la case entraînement, comme toujours, et à la prochaine fois. Nous n’avons pas dit notre dernier mot.

Résultats complets sur le site FFKDA

Laisser un commentaire