17 Février 2019 – Résultats Master Kata Essonne – Une médaille de bronze !

Départ Master Kata HKC

Nous voilà sur le départ et sous un grand ciel bleu, direction Etampes, pour le cœur de l’Essonne, meilleur vivier Kata de France. Le “Master Kata Essonne”, organisé par le Comité Départemental d’Essonne, réunit les 8 meilleurs techniciens d’Île-de-France de chaque catégorie (pupilles à cadets). C’est donc une compétition très spéciale qui nous attend. Notre groupe, outsider, part sans prétention, mais nous restons bien décidé à s’inviter en phase finale à la moindre ouverture.

Horizon Karaté Club est fier de la sélection de trois de ses élèves :

élèves HKC Master Kata

  • Pupillette : Yu ARASSE-MIYATA – Vainqueur de la Coupe Elite de Paris, 2nd à l’Open de Paris.
  • Benjamin : Gabriel VAZQUEZ – 5e à la Coupe de France 2018, 2nd à la Coupe Elite de Paris.
  • Benjamine : Camille JULLIAND : 5e à l’Open Île-de-France 2018, 2nd à l’Open de Paris.

Avant les hostilités, place au déjeuner à Etampes – dans un restaurant japonais pour rester dans le thème de la journée.

 

Restaurant avant Master Kata
Gabriel ne passe que dans 2h, il a donc le temps de digérer, et il le sait parfaitement.

Grande nouveauté pour ce rendez-vous francilien d’importance… Le clan HKC présente (enfin) ses doudounes !

Echauffement HKC

Le Master Kata, par essence particulièrement relevé se déroule par poules de 4, ou chacun rencontre ses trois adversaires. A l’issue de cette première phase, les deux premiers de chaque poules accèdent aux demi-finales, puis finales et finales de bronze.

Yu ARRASSE-MIYATA médaillée de Bronze du Master Kata !

Yu médaille de bronze Master Kata

Pour sa troisième compétition officielle, Yu aura fait très fort, puisqu’elle se hisse à la 3e place de ce Master Kata, et donc par extrapolation à la 3e place des techniciens d’Île-de-France !

Le premier tour est celui qui fera basculer son accès aux phases finales. Mal embarquée, Yu, propre techniquement, subit un déséquilibre sur Heian Sandan. Son adversaire, du club de karaté SKB Epinay Sous-Sénart, est plus dynamique. Peut-être trop stressée, elle commet néanmoins une faute lors de la dernière rotation de son Kata. La sanction tombe : elle est disqualifié, et Yu peut s’emparer d’une première victoire de poule. Il y a plus belle manière de s’imposer, concédons le. Reste que Yu, moins expérimentée, à tenue la pression lors de cette entrée en matière.

Le second tour ressemble au premier. Yu subit à nouveau un déséquilibre, à la retombée du 2e kiai. Il faut dire que les tatamis sont plus fins que ceux habituels. Heureusement, cette fois Yu est plus propre techniquement que son adversaire, et reste à l’abri. 5-0 (Heian Yondan).

Yu s’inclince au dernier tour de poule (0-5 Heian Godan) sur un kata qu’elle maîtrise moins. Avec deux victoire sur trois confrontations, elle se qualifie néanmoins pour les demi-finales ! Opposée à Jenny OUCH, grande favorite pour l’Open Île-de-France et la Coupe de France à venir, et très impressionnante dans l’autre poule aujourd’hui, Yu ne peut qu’espérer une faute de son adversaire. Cela n’arrivera pas, Jenny OUCH est parfaite en demi-finale, et remportera par la suite le Master Kata. Yu s’incline logiquement 0-5 (Heian Godan) en proposant cette fois un Kata bien plus précis que lors de son tour précédent.

Yu peut donc profiter de cette belle médaille de bronze – la première régionale en Kata pour Horizon Karaté Club. Une performance à confirmer, maintenant, lors de l’Open Kata Île-de-France le 03 mars prochain. Bravo !

Yu médaille bronze Master Kata IDF

Camille s’incline sans démériter, et garde le sourire

Camille résultats

Le tirage au sort, effectué par une main innocente : Mahmoud (élève HKC ! Accompagnateur aujourd’hui),  place Camille contre Marine RAVERA au premier tour de poule… On a connu meilleure tirage. Camille est en forme sur Heian Yondan, mais la vainqueur en titre de la Coupe de France et de l’Open Île-de-France pupille, s’impose 5-0. Néanmoins, on note que Marine RAVERA paraît moins technique et moins imprenable que l’année passée. A méditer, pour tenter de l’accrocher lors d’une prochaine rencontre.

Au second tour, Camille retrouve l’adversaire qui l’avait défaite en finale de l’Open de Paris. Beryl COMPERATORE s’impose à nouveau en concédant un drapeau : 4-1. Dommage… on sent que c’est jouable. Le Heian Godan de Camille est précis, et il ne manque pas grand chose.

Consignes Camille Kata

Au troisième et dernier tour de poule, Camille rencontre une adversaire qui semble à sa portée. Déjà éliminée, Camille propose Bassai Dai, pour s’entraîner dans ce kata qu’elle a moins pratiqué. C’est plutôt réussi ! Un peu plus imprécis techniquement que ses précédents kata, trop rapide, et un peu trop scolaire sur la deuxième partie, Camille voit malheureusement filer la victoire 1-4 (Bassai Dai) dans un tour qui était à sa portée. On est un peu surpris du résultat, car Camille semblait au dessus techniquement de son adversaire, mais qu’importe.Camille s’est entraînée, il reste un beau parcours à aller chercher à l’Open Île-de-France le 03 mars prochain… en évitant les cadors du tableau, si possible !

Gabriel VAZQUEZ ne trouve pas l’ouverture

En dépit de beaucoup de volonté, Gabriel ne peut rien contre les trois adversaires de sa poule. Son premier adversaire – inconnu au bataillon – s’impose, et finira d’ailleurs premier de la poule.

Gabriel rencontre le vainqueur Open IDF 2018, Noah CHAFFORT, au 2nd tour,  dans un duel plus serré. Néanmoins, Gabriel s’incline sur son meilleur Kata, Heian Godan.

C’est décidément une compétition particulière… et sans pitié ! Au troisième, Gabriel affronte Thommy CAM, vainqueur Coupe de France pup. 2018 & 3e Coupe de France benj. 2019. Rien à faire, Gabriel s’incline malgré un Bassai Dai dynamique et plus précis techniquement que d’habitude.

Gabriel, malheureusement surclassé cette fois, devra se montrer patient et attendre un rabattage des cartes après un retour à la case entraînement.

Doudounes Horizon Karaté Club

Allez salut, à bientôt le Master Kata IDF. C’était de haute volée, on a crié sur des sauts vertigineux dans les catégories supérieur, on a admiré la maîtrise épatante de Jenny OUCH, vainqueur pupille haute comme trois pommes mais déjà grande technicienne à 9 ans. On a aimé faire partie de cette grande célébration entre amoureux des Katas. A l’année prochaine, on reviendra plus fort, c’est promis.

Laisser un commentaire